michel3_internet.jpgLoin de prendre conscience de la gravité de la situation, Nicolas Sarkozy et la droite poursuivent leur politique antisociale. Des milliards pour les banques, des cadeaux pour les riches. Rien pour les travailleurs.

L’Union Européenne quant à elle, au lieu de s’attaquer aux causes de la crise, continue de livrer à la concurrence les hommes et les femmes, les territoires et leurs productions, remet en cause les droits sociaux et les services publics, tourne le dos à l’intérêt des peuples, met aussi en grand danger la paix et la stabilité en Europe.

Face aux attaques et aux régressions que cette politique entraîne, nous, élus-es, proposons et construisons chaque jour dans nos communes, nos départements, nos régions, une autre Europe.

L’urgence est là !

Il faut dire NON à cette Europe ultralibérale !

Il faut changer en France et en Europe !

Il faut construire une autre Europe !

En 2005, nous avons été majoritaires pour dire Non au Traité constitutionnel européen, et Oui à une autre Europe.

Le 7 juin, avec les élections européennes, prolongeons le vote de 2005 en soutenant les listes du Front de gauche qui rassemblent des forces anticapitalistes et antilibérales, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire et des militants associatifs et syndicaux, pour la construction d’une unité politique porteuse de changements.

Avec le Front de Gauche, disons massivement

NON à Sarkozy et à l’Europe libérale, et

OUI à une Europe démocratique, sociale, écologique, solidaire et de la Paix.

Avec le Front de Gauche, élisons des députés qui défendent à chaque instant au Parlement Européen les intérêts de la France, de nos concitoyens et de l’ensemble des peuples européens. Elisons des députés qui agissent et portent des propositions au sein des institutions européennes pour s’attaquer aux causes de la crise, pour disputer le pouvoir à ceux qui le confisquent et pour être les relais des exigences citoyennes.

Elisons des députés qui renforcent les rangs du Groupe de la Gauche Unitaire européenne (GUE) dont les 41 élus-es n’ont eu de cesse d’agir et d’obtenir des avancées pour les droits des salariés, les services publics et pour la paix.

Nous, élu-es, appelons tous les citoyens à se joindre à cet appel, à voter et à faire voter pour les listes du Front de Gauche, pour changer en France et en Europe.

Faisons du Front de gauche, un FRONT POPULAIRE QUI BOUSCULE LA POLITIQUE EN EUROPE ET EN FRANCE ! Montreuil, le 29 avril 2009, Le bureau de l’ANECR

signez l'appel en ligne