Dans le cadre du débat d’orientations budgétaires 2012, le STIF va proposer des mesures nouvelles en matière de tarification (complément de parcours, fusion des zones 4 et 5, dézonage le week-end et les jours fériés). Ces mesures sont certes positives mais insuffisantes pour les élu-e-s du Front de Gauche : il est urgent de mettre en œuvre notre proposition de zone unique au tarif actuel des zones 1-2.

La proposition d’Europe Écologie-Les Verts d’une zone unique autour de 78 € entrainerait une nouvelle hausse inacceptable pour les usagers, notamment de la petite couronne. Ce serait insupportable et profondément injuste, notamment pour les catégories populaires qui connaissent déjà des loyers démesurés, les augmentations du prix de l’énergie…

Nous refusons cette logique : pour les élu-e-s du Front de gauche, une zone unique au tarif des zones 1-2 est possible. C’est une mesure de justice sociale et territoriale indispensable pour les Francilien-ne-s.

Nous proposons d’harmoniser les taux du versement transport, la contribution des entreprises, à 2,6% sur l’ensemble du territoire franciliens. Cette zone unique du VT rapporterait 800 millions d’euros par an : bien plus que le coût de la zone unique au tarif de la zone 1-2 !

La hausse du versement transport est aujourd’hui du ressort de la loi. Le passage du Sénat à gauche et l’élection de plusieurs administrateur/trices du STIF dans cette Assemblée nous donnent un nouveau point d’appui pour y porter cette revendication. Il est urgent que le STIF engage une véritable bataille publique sur le versement transport !

C’est le message que Laurence Cohen, administratrice du STIF, portera au CA le 5 octobre prochain, pour que dès 2012, une zone unique permettant de circuler en Île-de-France à un prix abordable soit mise en œuvre.