"Nous ne pouvons être favorables à l’arrêt des adhésions aux observatoires régionaux comme AirParif, Bruitparif, qui sont des partenaires incontournables de notre territoire pour disposer d’une parfaite connaissance des nuisances et donc mieux agir pour les prévenir et définir les actions pour y remédier. Par exemple, la contribution de BruitParif et d’Airparif à l’étude de zone actuellement en cours sur le secteur nord-ouest 77 de Villeneuve-sous-Dammartin à Ozoir-la-Ferrière, soit 44 communes, est indispensable.

Enfin, les baisses de budget dédiées à l’entretien des Espaces Naturels Sensibles et aux associations de l’environnement de 50 % remettent en cause les actions visant à préserver et à valoriser ce qui constitue nos espaces de promenades, les réserves de biodiversité comme les actions qui visent à les faire connaitre et partager.

Pour conclure, je souhaite dénoncer le recours porté par le Préfet de Région contre le PREDEC. Le moratoire de 3 ans obtenu pour notre département concernant toute nouvelle extension ou création de capacité de stockage de déchets inertes est une véritable avancée. Notre canton de Mitry-Mory est particulièrement concerné car 6 décharges ont été autorisées sur 3 communes, dont 1 sur celle du secteur de Villeneuve-sous-Dammartin pour près de 4 millions de tonnes par an pendant 13 ans ! Et ce sont 2 nouveaux projets à Moussy-le-Neuf et Montgé-en-Goële qui pourraient déboucher avec l’annulation du PREDEC. Nous sommes donc particulièrement sensibles à cette question. "