Et que ce budget 2016 vient le confirmer avec la forte baisse de la prévention spécialisée, la remise en cause des financements aux unions sportives scolaires quant elles concernent les primaires et lycées, la suppression de l’aide à la scolarité, la fin de la gratuité des transports scolaires, l’arrêt du financement de l’investissement pour la petite enfance, la baisse des subventions aux associations d’éducation populaire, la remise en cause de la politique jeunesse, de la politique culturelle, sportive, la fin du tourisme social...

C’est un véritable démantèlement de nos politiques publiques menées à l’attention de notre jeunesse, contre les familles, une entreprise de destruction de ce qui participe à la cohésion sociale et territoriale pour laquelle l’apport départemental est indispensable. Cela aura également de lourdes conséquences en termes d’emploi car de nombreuses structures seront contraintes de licencier ou de disparaître faute de ressources suffisantes pour pérenniser leur activité.

Et je voudrais apporter, de la part de notre groupe, notre plus grand soutien à celles et ceux qui manifestent contre la fin de la gratuité du transport scolaire, ceux qui manifestent contre la remise en cause de la prévention spécialisée et qui sont réunis nombreux devant cet hémicycle.

Dans une société particulièrement violente en termes d’insécurité professionnelle et sociale, où la précarité, le chômage et les bas salaires appauvrissent le plus grand nombre, la majorité de ce Département fait le choix politique de remettre en cause ce qui fait le service public de proximité, ce qui constitue un véritable bouclier social et solidaire, indispensable à la vie quotidienne des familles seine-et-marnaises, où qu’elles demeurent, dans les zones urbaines ou rurales de Seine-et-Marne.

Car vous qui défendez la ruralité, Monsieur le Président, nous n’en avons manifestement pas la même conception : les seine-et-marnais habitant en zones rurales seront aussi durement touchés que les autres par vos choix, avec faits aggravants, les problèmes supplémentaires d’éloignement géographique, le faible maillage associatif, l’absence de services publics.

À cela s’ajoute, cerise sur le gâteau, une augmentation de 15% de la taxe sur le foncier bâti.
Chers seine-et-marnais, vous paierez plus en impôts et vous aurez moins de services ou des services plus chers. Ces décisions relèvent de choix politiques d’austérité et ne peuvent être uniquement expliquées par les fortes contraintes budgétaires du Département, qui sont par ailleurs réelles.

C’est pourquoi, je réitère la proposition de notre groupe, portée lors du précédent mandat comme lors de la première décision modificative, pour que notre Département inscrive, en tant que tel, la dette de l’Etat liée à la non compensation intégrale des allocations de solidarité et vote une délibération pour émettre un titre de recette à l’encontre de l’État.

La politique d’austérité conduite par le gouvernement actuellement sacrifie les collectivités locales et les services publics. L’argent public ne sert plus l’intérêt général mais est détourné vers les caisses des plus grosses entreprises à coup de crédits d’impôt et d’exonérations des cotisations. Ces mesures qui, soi-disant, doivent permettre de relancer l’activité, aboutissent aujourd’hui à faire le constat de 5,7 millions de chômeurs et des salaires en berne, insuffisants pour subvenir aux besoins du ménage.

Et que la majorité cesse son numéro à ce sujet ! C’est une mascarade ! Elle dénonce au niveau départemental ce qu’elle soutient au niveau national ! Je rappellerai qu’A. JUPPÉ, comme potentiel candidat aux présidentielles de 2017, propose de sabrer de 100 milliards les dépenses publiques sur 5 ans. Après les 50 milliards de baisse mise en oeuvre par le gouvernement actuel, la saccage continuerai donc !

Nous voterons bien évidemment contre ce budget 2016, comme les rapports budgétaires qui seront présentés car nous contestons dans ses principes ce budget. Nous serons particulièrement attentifs aux nouvelles politiques départementales dont vous nous annoncez la refonte pour qu’elles ne se traduisent pas au BP 2017 par de nouveaux reculs.