En faisant une application excessive de la loi sur la réforme des collectivités, adoptée de justesse au Senat avec seulement quatre voix d’écart en novembre dernier, le Préfet a présenté sa proposition de schéma départemental de coopération intercommunale.

Comme beaucoup de ses collègues, il répond avec beaucoup de zèle aux directives ministérielles qui demandent d'intégrer les communes qui n'ont pas encore fait le choix de rejoindre un EPCI ( c'est dans la loi ) mais également de réduire de façon unilatérale, pour ne pas dire autoritaire, le nombre des intercommunalités ( et pourtant seuls les EPCI de moins de 5000 habitants sont concernés par la loi) et ce, dans les délais les plus brefs. Les élus des communes et intercommunalités n’ont en effet que trois mois pour réagir, l’échéance tombant en plein mois d’Août. ..

lire la suite en téléchargeant le journal en annexe ci dessous