De par leurs appartenances culturelles, leur mode de vie et d'habitation, les gens du voyage ont une identité souvent décriée ou incomprise tant dans l'opinion publique que dans les politiques publiques.

Quel est le rôle des acteurs locaux et nationaux pour le respect et la reconnaissance de leurs droits ?




Intervenants :

- Marie Kennedy : conseillère générale déléguée du Val de Marne

- Nicolas Garcia : maire de ELNE (66)

- Didier Botton : directeur de la Fédération Nationale des Associations Solidaires d'Actions avec les tsiganes et les gens du voyage (FNASAT)

- Malik Salemkour : vice-président de la Ligue des droits de l'Homme

- Marc Béziat : délégué général de l'Association nationale des gens du voyage catholiques

Fiche d'inscription en annexe de bas de page